Une plateforme chinoise s’installe à Châlons

Une plateforme chinoise s’installe à Châlons

Mis à jour le 27 octobre 2016

Châlons-en-Champagne va accueillir l’une des plateformes de vente en ligne de la société chinoise Panda Guild au Mont-Héry. Objectifs : vendre et acheminer nos produits locaux jusqu’au Sichuan.

Panda Guild

plateforme chinoise installe a chalons

La hausse du pouvoir d’achat conduit les consommateurs chinois à demander des produits européens de grande qualité. Adeptes de l’e-commerce, ils achètent sur les plates-formes chinoises de vente en ligne. A Chengdu, capitale du Sichuan, l’entreprise Panda Guild a créé un showroom pour présenter les produits français et notamment champardennais ainsi qu’un centre culturel franco-chinois. 

Aujourd’hui, Panda Guild va installer un parc de même nature en France. Par son emplacement au cœur des réseaux de logistique et les avantages qui découlent du Contrat de Redynamisation du Site de Défense et de son classement en Zone de Redynamisation de Défense, notre territoire a été jugé comme le site le plus pertinent pour cette implantation. 

Depuis la mise en place d’un jumelage entre la Région Champagne-Ardenne et la province de Sichuan en 2014, les liens sont constants entre les deux territoires. La Champagne-Ardenne est devenue la première destination de fret pour la Chine en France. 

Déjà un premier compromis de vente 

C’est la zone du Mont-Héry qui accueillera le projet sur 13 hectares. Les envois de fret passeront à termes par Vatry et s’appuieront sur le parc de Recy. Le Conseil communautaire a changé le contenu de Zone d’Aménagement Concerté (ZAC) envisagé jusque-là et lancé les procédures administratives nécessaires au projet. Un premier compromis de vente entre la Communauté d’Agglomération et la société Panda Guild France a été signé le 8 juillet à portant sur un terrain d’un hectare en vue d’engager la première tranche du projet de construction au plus vite, tout en poursuivant les démarches administratives. La signature pour les 12 hectares restants aura lieu lorsque toutes les procédures auront abouties.

Le parc technologique prendra la forme d’un site aéré sur le modèle des campus américains, avec des bâtiments respectueux de l’environnement et des espaces verts. Outre des bureaux, il devrait comprendre une partie de logements pour les salariés, un hôtel dédié à des séjours combinés pour y accueillir des touristes chinois en visite en France et un centre culturel franco-chinois.  Les premiers salariés chinois disposent de bureaux sur le boulevard Aristide Briand loués pour commencer à concrétiser le projet.

Un deuxième projet avec la province de Sichuan est en cours sur le Parc d’activités des Escarnotières, pour y développer le commerce de la soie. Cette activité commerciale se relocalisera par la suite sur le Parc technologique du Mont-Héry.

Articles de la même catégorie 3 publications

Voir tous les sujets "[Ré]inventer Châlons"