Enseignement supérieur à Châlons

Enseignement supérieur à Châlons

Mis à jour le 3 août 2016

De nouvelles filières d’enseignement, des effectifs en croissance régulière et un taux d’intégration professionnelle des étudiants remarquable, l’enseignement supérieur se porte bien à Châlons et joue son rôle de tremplin pour la vie active. Qu’ils soient de futurs ingénieurs ou personnels de santé, artistes de cirque, cadre commerciaux ou artisans, ils ont choisi des filières qui correspondent à la réalité du marché du travail. Les aides mises en place par leurs écoles comme la création d’une plateforme collaborative, l’organisation de forums des métiers, le parrainage par les anciens étudiants ou les bourses au premier emploi ne peuvent qu’inciter les étudiants châlonnais à l’optimisme.

Châlons compte un peu plus de 2 200 étudiants au sein de huit établissements classés en quatre grands pôles d’enseignement supérieur : industrie et technologie, social et santé, sciences de l’éducation et formation et arts du cirque.

Deux font rayonner la ville au niveau national, voire international : Arts et Métiers ParisTech qui forme des ingénieurs industriels de très haut niveau et le Centre National des Arts du Cirque installé dans notre ville depuis un peu plus de 25 ans. Deux atouts autour desquels la Communauté d’Agglomération, à travers le programme Campus 3 000, et l’Université de Reims Champagne-Ardenne, bâtissent l’université châlonnaise.

Le cœur de la vie étudiante est rue Saint-Dominique avec la Maison de l’Etudiant face au Restaurant universitaire du CROUS. Cet espace d’information (logement, bourses, restauration, animation, petits boulots…) et d’accueil possède son bureau des étudiants formé des représentants de chaque établissement. Il est chargé de l’animation de la vie étudiante inter-établissements. La résidence universitaire Le Faubourg, gérée par le CROUS, à côté du Foyer du Jeune Travailleur Châlonnais, s’ajoute à l’accueil des étudiants qui disposent en tout de près de 2 800 logements jeunes (chambres et petits appartements) éligibles aux APL.

Une nouvelle licence à l’IUT

Chaque année ou presque, s’ouvrent de nouvelles formations à Châlons.

En 2012, l’ISIAAC a ouvert sa formation "Manager en ingénierie d’affaires" en alternance (entrée à Bac + 3, avec une formation en deux ans).

En 2014, Arts et Métiers ParisTech a créé un Bachelor de technologie réservé aux bacheliers STI2D.

En 2015, le département Carrières sociales de l’IUT de Reims-Châlons-Charleville a ouvert la licence "Projets de développement de territoire". Cette formation, qui recrute à Bac +2, forme en un an des diplômés capables de gérer des projets sociaux ou territoriaux qui tiennent compte de l’environnement dans lequel ils évoluent. Travailleurs sociaux, ces futurs diplômés ont une garantie de taux d’intégration professionnel très élevé.

Aux Arts et Métiers ParisTech, un ingénieur n’est jamais seul !

Ils sont 130 en première année et 82 en deuxième année à préparer le diplôme d’ingénieur des Arts et métiers. La 3e année se passe à Paris. Depuis 2013, il y a aussi les élèves du Bachelor, avec 24 places par an sur trois ans, réservées aux bacheliers STI2D. La filière ingénierie nationale ne connaît quasiment jamais d’abandon et très rares sont les étudiants qui n’en sortent pas diplômés.

CNAC, des étudiants fidèles au cirque

Le devenir des étudiants est fondamental dans la vie du Centre National des Arts du Cirque car elle permet d’enrichir l’information destinée aux professeurs et aux élèves actuels.

En 2010, le CNAC comptait 90 % d’anciens élèves toujours en activité dans le cirque, 7 % avaient choisi une reconversion hors secteur artistique et 2 % exerçaient une activité dans l’art (photographe, danseur, chanteur…). Parmi ceux qui sont toujours circassiens, une très grande majorité pratique toujours la piste (92 %), mais ils sont nombreux à se diversifier avec en parallèle une activité d’enseignant, de metteur en piste ou dans un autre art. Certains ont créé leur propre compagnie et ont largement contribué au développement du cirque contemporain (Les Nouveaux Nez, Les Arts Sauts, Collectif AOC…). D’autres collaborent à plusieurs compagnies et développent des petites formes adaptables à différents lieux et d’autres encore plus solitaires exercent de façon autonome en insérant leurs numéros dans des spectacles plus traditionnels. Plus d’un tiers des anciens élèves du CNAC (37 %) travaillent ou ont travaillé à l’étranger.

Santé, une offre adaptée aux besoins

Avec ses 460 élèves et étudiants, l’Institut de Formation des Professionnels de Santé Croix-Rouge constitue le plus gros contingent d’étudiants à Châlons. L’école de santé compte 30 aides puéricultrices, 90 aides-soignantes (2 filières de formation en un an) et 340 étudiants infirmiers qui sortiront, ces trois prochaines années, avec le diplôme d’Etat du ministère de la Santé. Un numérus clausus est déterminé pour répondre localement aux besoins en personnels de santé. Cette adéquation entre les besoins et la formation garantit un taux d’intégration professionnelle proche de la perfection. Les études sont adaptées aux métiers et à leurs évolutions. L’école travaille en étroite collaboration avec les futurs employeurs : hôpitaux, cliniques, collèges, lycées, les services de soins à domicile, crèches, maisons de retraite… Les étudiants y vont en stage tout au long de leur cursus.

Apprentissage, des résultats très encourageants

Le CFA Interpro de la Marne propose 17 métiers répartis en 4 pôles : métiers de la maintenance (automobile, agricole et jardin), métiers de bouche (artisanat et restauration), métiers de services (commerce et assurances) et métiers des télécoms (informatique et télécommunication). Quel que soit le niveau d’étude, du CAP à la licence pro, les apprentis sont suivis six mois après leur sortie de l’école. 82 % d’entre eux sont en emploi ou en formation complémentaire. Pour renforcer l’intégration professionnelle, le CFA diffuse régulièrement les offres des entreprises sur un site Internet dédié, ainsi qu’au sein de l’établissement, et prévoit de créer une association des anciens apprentis pour favoriser les liens et l’insertion entre les anciens et les nouveaux.

Etudiez à Châlons

Articles de la même catégorie 3 publications

Voir tous les sujets "Actualités à la une"